(Ilustración de Lina Dudaite)

jueves, 16 de septiembre de 2010




Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Et nos amours
Faut-il qu'il m'en souvienne
La joie venait toujours après la peine...
(Le pont Mirabeau, Guillaume Apollinaire (1880 - 1918)

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada